Sourds et Malentendants
Metz et Strasbourg
Même combat

Les malentendants d’Orange veulent être reconnus

Strasbourg      Metz

Une dizaine de militants de la CFDT et de salariés sourds ou malentendants d’Orange ont manifesté, hier matin, devant la direction régionale de France Telecom.


Les manifestants strasbourgeois veulent se faire entendre d’une direction
qui reste, selon eux, sourde à leurs revendications. Photo Dominique Gutekunst

Les manifestants entendaient, comme à Metz au même moment, protester contre « le manque de reconnaissance et de promotion des malentendants. Quand ils font part de leur souhait d’évolution de carrière, on leur répond qu’il n’y a pas d’autres postes aménagés que ceux qu’ils occupent parfois depuis plus de vingt ans », explique la CFDT, qui les soutient dans leurs revendications.

Des compétences à reconnaître
Six postes ont été aménagés pour les malentendants à Schiltigheim et neuf à Metz. Les malvoyants, eux, sont employés en Bourgogne et les handicaps moins importants sont répartis dans les différents établissements et centres. La CFDT estime que les nouvelles technologies permettent de proposer à ces salariés d’autres tâches « pour reconnaître leurs compétences » et dénonce « le non-respect des engagements de recrutement d’Orange. La plupart de ces personnes ont plus de 50 ans, cela rajeunirait la pyramide des âges », ajoute le syndicat.

S’exprimant en langage des signes et s’appuyant sur des traducteurs, les malentendants ont invité les agents de France Telecom à signer une pétition qui a été remise, l’après-midi, au comité d’entreprise de l’établissement.

Source : L'Alsace.fr


Metz

Reportage Photo

Photos CFDT