Visite surprise de Didier Lombard à Metz.

Surprise ? oui, car ni les salariés, ni les syndicats n'étaient au courant.
A la CFDT, nous l'avons appris que la veille au soir par des fuites.

Dès le lendemain, quelques militants attendaient le PDG
devant la porte du 150 Malraux (Agence Entreprises).
La grande majorité se trouvaient au même moment
en CE à Strasbourg... hasard ?

Pourtant cette visite était bien préparée depuis longtemps.
Une escorte de presse suivait pas à pas M Lombard.
Un bus pour promener les 20 journalistes
avait été affrété pour l'occasion.

BFM TV, France Inter, RTL,France Bleu
et bien d'autres accompagnaient donc Didier Lombard
dont Serge Maoti (qui animait "Ripostes" sur France 5.)

Serge Maoti qui suit Didier Lombard dans son tour de France (Télécom)
a interpellé les Syndicats dans le Hall du 150 Malraux
essayant de comprendre le mal-être des salariés, mais...
peut on expliquer ce qu'on endure depuis des années
en quelques minutes de reportage ??

Une trop rapide entrevue avec les salariés
a été réalisée à l'écart, presque qu'en huis clos.
Des salariés triés sur le volet diront certains,
en tout cas, je l'assure, bien briefés une demi heure auparavant.
4 questions, pas une de plus...
Un de nos adhérents aura interpellé Didier Lombard
sur le problème de la disparition du Back-office
et de la stratégie d'entreprise d'une ville-un métier.

Une rapide visite dans les étages et la deuxième partie de la matinée,
s'engageait avec la visite de l'AVSC, 1014 Metz.

Pendant que Didier Lombard s'entretenait en conférence avec des salariés
dans une salle avoisinante, les journalistes avaient la possibilité
d'interviewer les téléconseillers.
Au choix, chaque journaliste avait donc la liberté
de poser toutes les questions à ces derniers
qui se prêtaient volontiers au jeu.


Sur les 6 salles du 1014, seules 2 ont été ouvertes aux journalistes.
Mais, j'avoue que le temps était serré, et je ne pense pas
que ce soit un choix délibéré de la Direction.


Pendant que certains journalistes préparaient leurs reportages
dont BFM qui intervenait en Direct toutes les demi-heures
Didier Lombard faisait son entrée dans la première salle du 1014.


Didier Lombard me rapportera plus tard qu'il était venu
écouter les salariés, car on ne peut reconstruire le dialogue social
sans s'être rapproché au plus près de terrain.

La visite se poursuivra sans autre incident.
Certains salariés prenant même plaisir à se faire photographier
avec le n°1 de France Télécom.


Entrecoupé de Direct Live,
M Lombard, entouré de M Burtin, Directeur Territorial
et du Staff de l'AVSC, M Aimaretti et M Chanteclair,
interpellera David Ammar, actuellement manager
d'une équipe d'apprentis.

En sortant de cette conférence de Presse,(ci-dessous)
j'ai pu demander à M Lombard de faire le nécessaire
pour que les Directeurs Territoriaux et Directeurs d'Unité
puissent avoir plus de marges de manoeuvre en local
pour traiter les dossiers individuels.

Je lui ai fait part que de nombreux salariés étaient au bout du rouleau,
en souffrance extrême, pour certains en longue maladie,
en dépression, et que syndicalement c'était un combat de tous les jours
pour "sauver" ces salariés qui venaient nous voir,
et qui pour certains, pleuraient devant nous, et nous demandant
comme un dernier espoir de les aider à changer de poste,
ou tout simplement à retrouver une vie normale à France Télécom.

Il m'a bien évidemment écouté, j'ai senti comme une compassion,
puis il m'a répondu qu'il venait de nommer dernièrement
Jean Michel Serre pour ce genre de dossier
et qu'il ne fallait pas hésiter à lui faire remonter.

(Nous verrons à l'usage !!)

Après le repas (non je n'y ai pas participé),
j'ai suivi l'équipe à l'Agence Orange de Metz St Jacques.
Même ambiance, même coup de com'.

Une demi heure dans la boutique,
au milieu des clients qui ne comprenaient pas bien ce qui se passait.

Une cliente qui n'avait plus qu'un seul désir ...
fuir les caméras !!

Entretien avec une salariée...
même mieux que cela, le PDG a demandé des renseignements
pour s'acheter un étui pour son Iphone !!


Accompagné par M Hubert Thiel, Directeur Régional de Lorraine,
le PDG de France Télécom finira sa visite avec un sourire,
comme heureux de sa journée.

A ma grande surprise, après cette photo,
il reviendra vers moi,
(j'ai cru qu'il allait me dire que je commençais à le gonfler
avec mes photos et questions)
... Mais non, il m'a demandé ce que je pensais de cette journée.

Je lui ai répondu que je me fiais aux retours des salariés
et qui, dans l'ensemble avaient apprécié de le voir.
Mais j'ajoutais que j'étais mécontent sur le fait qu'aucun syndicat
n'ait été prévenu, et qu'aucun moment n'avait été prévu
pour le dialogue...

Je lui ai souhaité bon retour, et de mon coté
m'empressait de rejoindre le 100 Malraux pour la réunion DP.

Il était environ 15H00.
Tout s'était relativement bien passé pour le PDG.
Néanmoins, je restais, un peu sur ma faim...
tant de questions et de revendications à poser ...
si peu de possibilité de lui soumettre.

Une question me hante...
savait il, quand il m'a salué vers 15H00
qu'un collègue de Lannion venait de se pendre
chez lui, cet même après midi ...

 

Claude Thirion
DS de DT Est
CFDT