Stress et suicides :
le courrier qui alerte
la direction de La Poste


Source : http://eco.rue89.com/2010/06/03/stress-et-suicides-le-courrier-qui-alerte-la-direction-de-la-poste-153459


Par Rodolphe Helderlé | Miroir social | 03/06/2010 | 13H15

Suicides et tentatives de suicide « dont on peut penser qu'ils sont exclusivement liés à des situations de vie professionnelles », taux d'absentéisme et accidents du travail qui explosent : le courrier adressé le 25 mai dernier par le syndicat des médecins de La Poste à Jean-Claude Bailly, le président, est clair.

Les médecins affirment que l'entreprise « crée des “inaptes” physiques et psychologiques » du fait des nouvelles organisations du travail « rapides et successives ».
Le courrier mentionne une énorme « dette sociale » (repos non accordés), et un décalage entre la communication sur le sens des réorganisations et la réalité, ce qui « aggrave le désarroi », puisque l'entreprise se présente comme un modèle social.

« Enrayer un processus morbide »

Le dispositif d'évaluation du stress a fait l'objet d'une communication externe alors qu'il n'est pas déployé : il est même « stoppé dans son déploiement ».

Le syndicat de médecins de La Poste souligne que les premiers résultats se sont révélés « alarmants », tout en mettant en question la validité scientifique du questionnaire administré.
Le courrier demande à la direction de mener une « analyse des indicateurs de vie au travail ».

« Nous considérons que l'indépendance du médecin du travail n'est plus assurée à La Poste », constate le syndicat. Il estime qu'une « forme d'entrave » pèse sur l'« exercice professionnel » des médecins.

C'est le manque des moyens mis à la disposition des services médico-sociaux qui est aussi dénoncé, alors qu'un accord soumis aux syndicats « met en avant […] ces services […] pour répondre aux préoccupations des agents » :

« La médecine de prévention professionnelle ne saurait servir de réponse ou de caution à une stratégie d'entreprise. »


Ce courrier adressé au président de La Poste est une alerte pour « enrayer un processus morbide », affirme le syndicat.

Télécharger la lettre.

Télécharger la Réponse du Groupe La Poste