Zoom sur ... LES ASC


Contre la bureaucratie et l'amateurisme : Le projet liberté


Alors que vous étiez 37 000 en 2009, vous n'êtes plus que 27 000 en 2010.
Donc cette année 10 000 salariés ne seront pas aidés financièrement pour leurs vacances .
C'est la preuve, s'il en fallait, que le projet défendu par la CGT-Sud et la CGC ne correspond pas à vos attentes.

Et pourtant le budget existe car le reliquat budgétaire au CCUES tournera autour de 10 millions d'euros, soit 1/3 du budget!
La CFDT demande que cette somme conséquente soit attribuée à celles et ceux qui n'ont pas eu d'aide en 2010.


Et pour en finir avec la bureaucratie, l'amateurisme et la démagogie, avec des prestations imposées, la CFDT milite pour un projet global des Activités Sociales et Culturelles (ASC), porté par les Comités d'Etablissement et le Comité Central : Le projet liberté.



Les 6 grands principes de ce projet global



1) Le Comité d'Etablissement, comme point d'entrée ASC

Il devra pouvoir renseigner sur toutes les prestations, conseiller dans les démarches et aider dans le suivi des réclamations.
Le CE et le CCUES auront un plan de communication commun en diffusant une plaquette globale sur toutes les activités et en organisant des sondages.

2) Une aide vacances unique. La CFDT propose :

" Un seul tableau d'aide, sans notion de jours à prendre en 2 fois maximum, auprès de prestataires référencés.
" L'ouverture des remboursements sur facture à d'autres prestataires dont la SNCF et Go Voyages.
" L'abondement chèque vacances vient en déduction du montant de votre aide vacances

3) Une Billetterie
C'est la liberté de choix avec 25 billets par an, sur cinéma, parcs, théâtre, sport…c'est le salarié qui décide ! La CFDT réclame une augmentation du montant des aides qui est de 10 euros en moyenne.

4) Ton Bouquet liberté
Cette aide est à prendre pour le sport, la passion ou les loisirs (par exemple voyage thématique).
C'est toi qui décide !

5) Ton Bouquet enfance

Il existe 5 prestations (gardes des enfants, centre de loisirs, aide à la scolarité, séjour éducatif et catalogues vacances). L'enfant pourra bénéficier de 2 aides par an.
Pour les vacances des enfants, pour plus d'équité et éviter que certains bénéficient de plus de 10 000 euros d'aides, comme actuellement, la CFDT demande à ramener le nombre de jours vacances aidés de 45 jours à 28 jours, par an. Une commission sociale en CE pourrait lever cette limite en jours sur présentation d'une demande de dépassement.

6) Du contenu et de l'animation sur le portail
Il faut animer le portail en proposant des expositions en ligne de photos, de peinture, des petites annonces et bons plans, des concours en ligne. La CFDT demande la création de bourses solidaires sur des projets portés par des salariés. Les projets primés seraient présentés sur le site sous forme de reportage.