Retour page précédente

 

DOSSIER CHANGEMENT
HORAIRES OIP METZ

ci-joint la version pdf de l'accord
sur l'évolution des horaires du service OIP de Metz

3 novembre 2008


OIP METZ :
VOTRE DERNIER SAMEDI !!
VOTRE DERNIER 20H00 !!

Dernier épisode sur le dossier des changements d'horaires d'OIP Metz :


Le 3 novembre, tous les salariés de cette plate-forme vont entamer leurs nouveaux plannings.
Après avoir frôlé le pire suite aux actions lancées par certaines organisations qui se sont enfermées dans une contestation stérile et contreproductive (blocage du CHSCT, dépôt d'une demande d'expertise empêchant ainsi tout processus de négociation …), les téléconseillers OIP ont pu bénéficier de réductions d'horaire leur permettant de rester sur un HAC bien mérité.

Les négociations ont donné raisons à la CFDT qui investie depuis juin dans ce dossier, a multiplié les interventions auprès de la Direction et de l'encadrement, pour que les salariés ne supportent pas sans contrepartie cette réorganisation horaire.

Voici, ci-dessous un exemple de planning qui a pu être réalisé par un salarié et accepté par la Cellule 3P.
Sur quatre semaines, 8 demi-journées de libre sur une moyenne horaire hebdo de 36H00.
Et ce, malgré la perte des réductions suite aux suppressions des 20H00 et des samedis.

La CFDT vous avait promis " Égalité et Transparence ",
voici tous les détails des plannings qui ont été validés :

 

* Choix entre HAC et Régime de Base :
32 personnes ont choisi le régime HAC
20 personnes ont choisi le régime de Base
* État des temps partiels :
37 salariés sont à 100%
13 salariés sont à 80%
1 salarié est à 60%
1 salarié est à 50%

 

 
 

* Nombres de demi-journées en HAC

1 salarié sans demi-journée
10 avec 4 demi-journées
1 avec 5 demi-journées
6 avec 6 demi-journées
2 avec 7 demi-journées
4 avec 8 demi-journées
1 avec 9 demi-journées
1 avec 10 demi-journées
2 avec 12 demi-journées
1 avec 13 demi-journées
2 avec 16 demi-journées
1 avec 20 demi-journées

 

 
 

* Comme convenu dans l'accord,
tous les salariés font maintenant des tardifs (19H00)
qu'ils soient en régime de base ou HAC
(sauf 1 personne à 50% et avec un enfant en primaire à charge)

 

 
 

* 60% des Tlcs ont eu leur validation du premier coup.

 

 
 

* exceptée une personne, tous les téléconseillers
auront maintenant des horaires moins contraignants qu'hier…
(plus de 20H, plus de samedi, et de nombreuses demi-journées).

 

 

Nous espérons que vous avez tous pu obtenir la validation de vos horaires et que ceux-ci vous conviennent.
Pour la CFDT, la remise en cause des horaires a permis aussi de supprimer toutes différences, et tous passe-droits.
Certains ont peut-être un peu toussé, mais "Transparence " et " Égalité " sont deux valeurs que nous défendons et il était hors de question de laisser des injustices se perpétuer.

LE DOSSIER N'EST PAS FINI !!!

Les plannings sont un point, les conditions de travail et votre bien-être en sont d'autres.

La CFDT qui a continué les négociations sur votre plate-forme avec la Direction vient d'obtenir un acquis supplémentaire revendiqué depuis longtemps :
Dès début novembre, les premiers écrans plats vont faire leur apparition sur vos postes de travail.
Nous avons obtenu le changement de vos vieux écrans, une dizaine dans l'immédiat, les autres en début d'année 2009.

Nous resterons vigilants à ce que tous les écrans soient changés le plus rapidement possible.
Nous resterons vigilants quant à votre bien-être et la qualité de vos conditions de travail.

Conscient que l'aboutissement de nos revendications n'est jamais acquis,
nous nous refusons cependant à tout fatalisme et à toute forme d'idéologie
car pour nous l'entreprise ne peut pas tourner sans vous,
sans votre implication professionnelle, qui doit être reconnue et défendue à sa juste valeur.
C'est cet équilibre fragile que nous nous efforçons de défendre au quotidien
avec des réussites mais aussi des échecs
mais en gardant à l'esprit que toutes nos actions
sont motivées par la quête de résultats pour le personnel.

 


29 septembre 2008

Compte rendu de Négociation
Changements d'horaires OIP
29/09/08

ouvrir ce document en pleine page

LES NEGOS DONNENT RAISON A LA CFDT

Télécharger l'accord signé par la CFDT

Rappel des demandes de la CFDT et acquis lors de cette réunion de négociation

Revendications de la CFDT
Acquis si signature de l'accord
1/ le choix entre un cycle de 4 ou 6 semaines OUI, vous aurez le choix entre 4 et 6 semaines / cycle
2/ la régularité des matin (LMMJV) à 8H30 OUI à 1/2 H/cycle pour un LMMJV
3/ la régularité des tardifs (LMMJV) à 19H00 OUI à 1/2 H/cycle pour un LMMJV
4/ possibilité de faire plus de 5 x 19H00, sans perdre la régularité des 19H00 OUI, sans faire tomber la régul des 19H et jusqu'à 8 puisque c'est les besoins de l'entreprise
5/ la flexibilité OUI, pour 1H00 / cycle pour 10 modifs annuelles
6/ 45mn au lieu de 30mn sur chaque 19H00 OU 30mn sur chaque 8H30. OUI, les 45 mn par 19H00 vous sont acquis.
7/ la possibilités de faire 2 journées de 9H00/semaine (soit le double qu’actuellement) NON, c'est non compatible avec l'accord OARTT
8/ la possibilité de limiter ses pauses méridiennes à 45mn NON, 1H00 minimum.
9/ un gestion des cas individuels avec plus de souplesse OUI, c'est un engagement de la direction dès le début
10/ transparence et Égalité entre tous les salariés. OUI, nous nous y engageons, et la direction aussi.

Ces réductions d'horaire vont vous permettre de rester sur un horaire HAC 36H00.
Ce qui était la principale revendication de la CFDT.
Et vous permettront aussi de moduler vos plannings
avec plusieurs demi-journées de liberté. (voir les deux exemples de plannings ci-dessous)


Une prime de sortie d'HAC
Concernant les agents qui désireraient sortir des HAC, volontairement ou par contraintes, il a été négocié une prime de sortie d'HAC.
Ainsi, chaque personne qui prendrait le régime de base (38H00 et 17 JTL) toujours sur la plage horaire 8H30 / 19H00, se verrait octroyé une prime de 250 euros

Modalités de changement d'horaire
Il vous sera remis prochainement un tableau type "excel" prenant en compte ces nouvelles réductions d'horaires.

Vous pourrez créer vos propres horaires en adéquation avec les besoins de l'entreprise (vous connaissez tous déjà le principe).

Vous pourrez faire votre proposition une première fois avec votre manager qui les communiquera à la cellule 3 P.

Si c'est pas validé, vous avez droit à une seconde chance (afin de moduler un peu plus vos plannings)

Si pas d'accord envisageable, il vous sera proposé un planning type (je pense qu'il ressemblera fort au 2eme exemple ci-dessous)

Sinon, vous pourrez toujours opter pour le Régime de base 38H00.

Le Calendrier

3 oct fin de matinée, date limite de signature de l'accord pour les 6 syndicats.

courant octobre : délais de négociation de vos horaires individuels avec votre manager

3 Novembre, vous commencerez vos nouveaux horaires

 

Le mot de la Direction :
Tous les souhaits sont acceptables si les besoins du plateaux le permettent.


Exemples de planning
Ces deux exemples ont été conçus par moi-même (Claude Thirion). Je n'en garantis pas l'éxactitude parfaite et reste donc à être validé par la C3P.

La matrice a été faite en 2004 lors d'un precedent changement d'horaires, matrice que j'ai adapté à cet effet.
Je peux vous la transmettre sur simple demande par mail : claude.thirion@cfdt-ftlorraine.com

Le premier exemple ne colle pas exactement aux besoins de la boite mais permettrait 8 demi-journées de liberté.
Le second exemple est très proche des besoins, celui-ci permet tout de même 6 demi-journées de liberté.

Rappel des réductions accordées :
pour chaque 19H, vous avez droit à 45 mn par cycle.
pour la régul des 8H30 (LMMJV) = 30 mn par cycle
pour la régul des 19H00 (LMMJV) = 30 mn par cycle
pour la fléxibilité, 1H00 par cycle

Ce qui fait un total de 8H00 de réductions horaires par cycle sur un total de 152H sur 4 semaines
Soit 152 - 8 = 144 Heures / 4 semaines = 36 heures

Sur 6 semaines soit un total de 228H, il vous faudra faire 13 x 19H pour atteindre les HAC sur un cycle de 6 semaines et je ne suis pas sur que la C3P l'accepterait. Nous vous conseillons donc d'opter pour un cycle sur 4 semaine. Mais je n'ai pas fait les simulations sur 6 semaines, alors si quelqu'un veut les faire je suis preneur pour comparer.


Exemples avec 8 demi-journées de liberté

 

Exemples avec 6 demi-journées de liberté, mais très proche des besoins.

Claude Thirion


26 septembre 2008

HORAIRES OIP
« NOS REVENDICATIONS »


Suite à la signature de tous les syndicats du protocole de méthodologie de la négociation sur les Horaires OIP Metz, nous avons « enfin » commencé un véritable travail de négociation avec la direction.

Le Calendrier

Lundi 22 septembre : CHSCT
Mardi 23 septembre : Réunion DS début des Négociations
Lundi 29 Septembre : Continuité des Négociations
Vendredi 3 octobre : Fin des négociations.

 

LE CHSCT du 22/09

Dès le début de la réunion, lors d’un tour de table, chaque OS se positionne pour une « Abstention » sur un vote en fin de séance.
Pour la CFDT, l’argument majeur de cette abstention tient du fait que la réunion CHSCT soit positionnée avant la fin des négociations.
Comment traiter les conséquences sur les conditions de travail sur un changement d’horaire alors que nous ne connaissons pas encore les changements réels : (cycle 4 ou 5 semaines ? HAC et Régime de base ? Nombre de réductions possibles et donc moyenne horaire/semaine, …)

Néanmoins, la CFDT a revendiqué :

*** Une baisse significative de la productivité (nombre d’appels clients : heure) si la moyenne horaire semaine venait a augmenter.
*** 5 mn de prise et de fin de service, (préconisation nationale du CNSHSCT pour les plates-formes, préconisation reconnue par France Télécom)
*** la dotation d’écrans plats sur les postes de travail d’OIP. Nous avons la certitude que les négociations aboutissent, ces écrans plats pourraient prendre place sur vos bureaux fin 2008, au pire début 2009.

Un résolution a été écrite en ce sens et votée à majorité.

Quant au dossier en lui-même : Résultats du vote : Abstention = 5, pour = 0 , contre = 0

 

LA RÉUNION DS du 23/09

La réunion a commencé par une présentation de l’accord version zéro (v0) de la Direction.
C’est l’application « stricto sensu » de l’accord existant. (C’est ce qui vous attendait si l’expertise n’avait pas été retirée, et donc par conséquence sans négociations)

Seules réductions : 30mn pour les 19H00 et la Flexibilité ½H par semaine.

A partir de cette base V0, chaque OS a été amené à faire part de ses revendications pour améliorer vos futurs horaires.

Certaines OS avaient pertinemment préparé le dossier comme CGT et CFTC et FO.

- Mais la machine à gaz demandée par la CFTC (vous avez du recevoir leur tract) n’a pas retenu l’attention, ni des autres OS, ni de la Direction, tant celle-ci paraissait complexe dans sa mise en œuvre.
-
Quant à la CGT, (vous avez aussi du recevoir leur dernier tract), elle revient sur des propositions plus crédibles (on ne parle plus de semaine à 30H00, ni de leur volonté à travailler les samedis !! ).
-
FO, quant à elle, soudainement assagie, partage désormais le processus de négociation et se rallie aux propositions de la CFDT.

D’autres OS n’avaient clairement rien préparé.

- Au tour de table, SUD a juste réussi à dire « qu’ils ne voulaient pas travailler plus », « sans aucune proposition concrète » et sans entrer dans les modalités de mises en œuvre.
-
Le représentant CGC a vainement essayé de lire un texte préparé par un autre élu absent et s’est emmêlé dans ses propos ne parvenant pas à préciser s’il demandait 34H ou 38H.

 

LES REVENDICATIONS DE LA CFDT

Pas question de déroger à nos techniques de travail !!!
Chaque dossier fait l’objet de longues préparations entre tous nos adhérents impactés, suivi de réunions entre élus, voir avec la Direction. Les propositions, avis et résolutions sont donc mûrement réfléchis et travaillés en amont.

Pour la CFDT, notre objectif était d’amener la Direction et les OS
sur la négociation afin d’éviter l’application stricto sensu
de l’accord existant (V0 cité ci-dessus).

Maintenant nous négocions ferme pour que chaque salarié d’OIP puisse conserver un horaire HAC « s’il le désire », soit une moyenne semaine horaire comprise entre 35H et 36H (comme actuellement), en minimisant au maximum la perte des réductions horaires dû à la suppression des contraintes des 20H et des samedis.

La CFDT considère que les salariés doivent conserver le choix de leurs horaires mixte ou HAC.

Pour atteindre ce but, nous proposons plusieurs voies de négociation :

1/ le choix entre un cycle de 4 ou 6 semaines

2/ la régularité des matin (LMMJV) à 8H30

3/ la régularité des tardifs (LMMJV) à 19H00

4/ possibilité de faire plus de 5 x 19H00, sans perdre la régularité des 19H00 (10 sur un cycle de 4 semaines, ou 12 sur un cycle de 6 semaines)

5/ la flexibilité (1H00 pour 15 modifications annuelles) 1/2Heure / semaine

6/ 45mn au lieu de 30mn sur chaque 19H00 OU 30mn sur chaque 8H30.

7/ la possibilités de faire 2 journées de 9H00/semaine (soit le double qu’actuellement)

8/ la possibilité de limiter ses pauses méridiennes à 45mn

9/ un gestion des cas individuels avec plus de souplesse

10/ transparence et Égalité entre tous les salariés.

De plus, La CFDT a exigé que la Direction mette fin aux pressions exercées sur les TLC pour qu’ils proposent des nouveaux plannings (certains sous la menace de ne pas obtenir leurs désirs s’ils attendaient trop). Pour cela, la CFDT a demandé à la Direction de considérer comme nul et non avenu les plannings déjà rendus avant même la fin du processus de négociation. (Transparence et égalité)

Concernant les salariés qui sortiraient des HAC, la CFDT demandera aux prochaines réunions qu’un accompagnement spécifique soit mis sur la table afin de garantir une éventuelle perte de JTL.

************

En marge de cette négociation, la CFDT tenait à vous faire part de sa déclaration préalable prononcée en ouverture de cette réunion DS.

Déclaration préalable.

En vertu de la liberté d’exercice du droit syndical, la CFDT dénonce les pressions « inadmissibles » qui s’exercent sur le site de Thionville.

En effet, lors de la visite du DS CFDT de l’AVSC sur le site vendredi 19 septembre 2008, des échanges ont eu lieu avec les salariés.
Après le départ de l’une d’entre elles vers 16H30, un(e) salarié(e) a profité de son absence pour scotcher une pancarte sur son bureau avec la mention « VENDUE ».

Ce fait a été constaté par plusieurs témoins dont le responsable du service.

Par conséquent, la CFDT se réserve le droit de lancer toutes actions nécessaires visant :
- à faire respecter la liberté d’expression syndicale
- Faire stopper ce que l’on peut maintenant considérer comme du harcèlement.
Car, curieusement, ce n’est pas la première fois que le site de Thionville se distingue par ce type de dérive.

 

 

 

L'équipe CFDT



16 septembre 2008

Suite au retrait de la demande d'Expertise par les syndicats CGT, SUD et FO, la Direction de l'AVSC a accepté d'engager un processus de Négociation afin d'étudier un accompagnement pour les salariés qui changent de régime de travail suite à l'évolution des horaires d'OIP Metz.

Après 3H00 de discussion, un protocole de méthodologie de la négociation a été négocié entre les OS et la Direction. (ce Protocole est mis à disposition des OS pour signature dès ce jour.) Il y inclus :
- Un Préambule du dossier.
- Le champ d'application et le cadre.
- Les Thèmes de la Négociation
- Le Personnel impacté
- Les méthodes
- Les moyens pour la négociation
- Calendrier
- Historique du dossier

Cette négociation, qui portera sur :
- l'accompagnement des salariés qui passeraient d'un régime HAC à un régime de Base,
- Les compensations liés aux contraintes horaires,
- Les modalités d'échanges entre les salariés et leur hiérarchie dans la mise en place des nouveaux tableaux de service,

se déroulera sur le calendrier suivant :
lundi 22 septembre : CHSCT
mardi 23 septembre : Réunion DS, début des négociations
vendredi 3 octobre, fin des négociations.

Pour la CFDT, nous retenons plusieurs points importants constituent les bases de cette négociation :
1/ La décision de ces "changements d'horaires" est non négociable, c'est une décision unilatérale de France Télécom (Code du Travail)
2/ On travaille sur les bases du texte concernant les horaires OIP Metz que FT déclare comme accord OARTT local.
3/ Nous ne négocions QUE sur les 3 points cités plus haut (Accompagnement, compensations, modalités)
4/ Les négociations n'auront lieu qu'avec les OS signataires de ce présent protocole.

Bien que pour la CFDT, les points comme la pénibilité, les modalités HAC, les concepts des Plates-formes soient importants, nous ne pouvons pas les traiter dans ce périmètre de négociation. Ces points sont traités en Comité National CHSCT en ce moment même.

La CFDT déplore par-contre que les salariés aient été plus ou moins forcés à proposer des horaires avant même la tenue de cette négociation, avec menaces de ne pas obtenir leurs souhaits si ils ne se dépechaient pas.

La CFDT ne comprend pas, encore une fois, l'attitude de la CGT, qui vient de déposer un préavis de grève sur OIP sur ce sujet.
Comment et pourquoi poser un préavis sur une négo dont nous ne connaissons pas encore les aboutissants ?
Comment être en mesure de négocier correctement avec une Direction déjà fortement échaudée par l'attitude des OS CGT, FO et SUD en posant au préalable un préavis de grève ?
et pourquoi poser ce préavis le jour-même où une grève est programmée sur la Moselle pour la défense de l'emploi et des activités sur notre département ?
Comment savoir si ce jour là vous ferez grève pour OIP ou pour l'emploi (dossier Saint Avold) ?
Et comment pensez vous que la Direction va traduire vos chiffres de grevistes, même si cela sont élevé ?

 

Enfin, la CFDT qui a travaillé jusqu'à ce jour sur le dossier OIP à l'ouverture de ces négociations, restera ferme devant la Direction quant à un minima acceptable des compensations horaires visant à diminuer au minimum les conséquences de ces changements d'horaires

Rappel de nos revendications :
Maintien de la régularité des 8H30
Maintien de la régularité des 19H00 à la place des 20H
Possibilité de poser plus de 5 « 19H » sur un cycle
Passer la réduction par 19H00 à 45" au lieu de 30" OU donner 30" par matinée de 8H30.
Maintien de la Flexibilité pour celui qui la demande.
Cycle, au choix, de 4 ou 6 semaines.
L’assurance d’un traitement individualisé pour les situations exceptionnelles.

 

Nous rappelons que pour la CFDT,
le retrait du travail des samedis et des tardifs 20H00,
constituent une avancée pour les salariés,
et que cela doit aussi être pris en considération.


8 septembre 2008 : Dernière Minute !!
Suite à notre demande, et devant l'impasse dans laquelle ils s'étaient engouffrés, entrainant avec eux tous les salariés de la plate-forme OIP Metz, les Syndicats CGT, FO et SUD ont retiré leur demande d'expertise sur ce dossier lors du CHSCT du 5 septembre 2008.

Enfin !! nous allons pouvoir travailler dans de bonnes conditions,
Enfin !! Les négociations depuis longtemps commencées par la CFDT vont se concrètiser,
Enfin !! Les salariés d'OIP vont pouvoir espèrer de meilleurs plannings horaires et éviter le pire.

 

5 septembre 2008

HORAIRES OIP : « LES VÉRITÉS »

Historique :
Présenté lors d’une première réunion des Délégués Syndicaux en juin 2008, la réorganisation des horaires OIP se traduit par la suppression du travail du samedi et de la diminution de la plage horaire de 8H30 à 19H00 ( au lieu de 8H00 / 20H00 et samedi de 8H00/13H00 actuellement ) .

Pour la CFDT, c’est une avancée sociale, même si sa mise en place nécessite de prendre en compte son impact pour les salariés dont l’organisation personnelle et privée était calquée sur les anciens horaires.

A cette réunion de DS, Il avait été convenu par tous les syndicats présents :
* que le CHSCT serait consulté en juillet
* et qu’une nouvelle réunion des DS serait organisée début septembre afin de négocier les modalités de mises en œuvre de ce dossier. (Notamment la problématique des réductions horaires )

Pourtant le secrétaire CGT du CHSCT a usé de tous les artifices à sa disposition afin de ne pas mettre à l’ordre du jour le dossier OIP. !!!???
Cette stratégie a compliqué le dialogue social que tentait de nouer la CFDT avec la Direction de l’AVSC à l’occasion de plusieurs bilatérales.

Lorsque le CHSCT s’est finalement tenu mi-août, CGT, SUD et FO ont décidé de voter la mise en place d’une expertise externe sur les aspects hygiène, sécurité et conditions de travail liés à cette réorganisation malgré l’intervention de la Médecine du Travail qui estimait qu’il n’y avait pas de risque spécifique à ce changement horaire.

La CFDT s’est donc en toute logique opposée à cette démarche révélatrice de l’incompétence des élus CHSCT à traiter ce dossier.

Le comportement inadmissible de certains élus qui confondent revendications et propos insultants, et le déclenchement d’une expertise coûteuse, ont compromis toute tentative de négociation permettant aux salariés de trouver des compensations à cette évolution des horaires.

 

Le risque encouru :
Le risque est très élevé de conséquences pour le salarié d’OIP Metz.

Sans négociation, la Direction de l’AVSC va prendre le règlement actuel des horaires OIP Stricto Sensu.
Ce qui veut dire en clair que seuls la régul des 8 H 30 et 5 (au maximum 5) « 19H » seraient accordés aux salariés comme réductions d’horaires par cycle.

Ce qui aurait comme conséquence que plus de 80% des salariés atteindraient des semaines moyennes de 37H à 37H30, sortiraient des HAC et travailleraient sur un Régime de Base.

Le Travail de la CFDT :
Fidèle à sa position lors de la première réunion DS, la CFDT a mené plusieurs bilatérales avec la Direction de l’AVSC afin de défendre tous les points permettant de limiter l’impact de la réorganisation sur vos horaires.

La Direction nous a accordé une large écoute (près de 10H de négociation entre la CFDT et la Direction, le Chef de Département, le RH mais aussi avec le responsable de plate-forme et le responsable de la cellule 3P).

Malheureusement, le comportement et la stratégie des syndicats CGT, SUD et FO ont non seulement bloqué toute négociation mais surtout ont mis les salariés dans une IMPASSE avec une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes (voir paragraphe « Le risque encourue »).

La Direction a été ferme sur ce sujet : Il n'y aura pas de négociation possible tant que les personnes « que vous avez élus » ne changeront pas
– et de comportement,
- et de stratégie.

La CFDT a néanmoins travaillé durant cet été sur les propositions suivantes :
Maintien de la régularité des 8H30
Maintien de la régularité des 19H00 à la place des 20H
Possibilité de poser plus de 5 « 19H » sur un cycle
Passer la réduction par 19H00 à 45" au lieu de 30" OU donner 30" par matinée de 8H30.
Maintien de la Flexibilité pour celui qui la demande.
L’assurance d’un traitement individualisé pour les situations exceptionnelles.

Contrairement à ce que nous avons pu lire dans un mail de la CGT s’appropriant de manière illégitime la réussite d’un dialogue social rénoué, la Direction de l’AVSC ré-ouvrira la table des négociations si et seulement si :

- Les instances ne sortent pas de leurs champs de compétence comme elles ont l’habitude de le faire à l’AVSC Lorraine.
- L’attitude de certains élus ne plombe plus le climat social
- De réelles propositions d’aménagement sont formulées (les évolutions horaires ne sont pas négociables puisqu’elles relèvent de la seule prérogative de l’employeur (voir Code du Travail))
- L’expertise « infondée » (dont les répercussions financières pourraient impacter les salariés d’une manière ou d’une autre) est retirée.

CONCLUSION

Aujourd’hui, le plus dur reste à faire, puisqu’il s’agit de transformer nos revendications en avancées pour les salariés.
Tout reste suspendu à l’attitude des élus CGT, FO et SUD.

La CFDT demande à ces Organisations Syndicales
de modifier au plus vite leur stratégie
sur le dossier des horaires OIP
afin de rétablir un climat propice à la négociation.

Les Syndicats CGT, FO et SUD
doivent maintenant reconnaître leur erreur
en retirant immédiatement leur demande d’expertise.

 

Rappel sur les horaires de Thionville :

Ces mêmes organisations avaient fait le choix d’attaquer la Direction de l’AVSC sur des questions de formes mettant fin à toute perspective de négociation. Par l’ordonnance de référé du 19 août, le Tribunal de Grande Instance de Metz a débouté et condamné FO, CGT et SUD à verser une indemnité 1 000 euros à France Télécom en plus de tout les frais et dépens à leur charge.

Au final, les salariés de Thionville, ont été privés de toutes négociations permettant d’accompagner leur changement horaire.